Plastie fessière et implant

12/06/2015 | | chirurgie esthétique

Dans la quête du volume fessier idéal, plusieurs personnes tentent divers traitements ou exercices, conseillés par des spécialistes ou par des amis, sans oublier les recettes de grand-mère.

Cependant une seule technique est presque infaillible, et c’est la chirurgie d’augmentation des fesses par la mise en place d’implant fessier, mais, à qui s’adresse cette intervention ? Est-elle le seul recours ?

Dans cet article nous essayerons de mettre le point sur l’augmentation fessière par mise en place de prothèse.

Indications

Augmentation des fesses

D’un point de vue purement esthétique, l’intervention peut être indiquée chez toute personne désirant augmenter son volume fessier.

Cependant, il existe deux grandes catégories :

  • Les personnes qui présentent une fesse avec une projection réduite voir absente, on parle alors de fesses plates. Ce qui distingue ce cas, c’est un creux des reins peu marqué et un faible remplissage de la zone fessière supérieure.
  • Les personnes qui présentent des fesses tombantes, il s’agit plutôt d’un problème de ptose fessière, ce phénomène s’accompagne souvent d’un aplatissement fessier plus prononcé au niveau de la région supérieure, alors que tout le volume fessier se concentre au niveau de la zone inférieure.

Le plus souvent ces problème s’accentuent après la quarantaine, ils peuvent apparaitre de façon isolée ou en même temps.

L’implant fessier est-il l’unique recours ?

L’augmentation fessière par mise en place d’implant est la méthode de référence, elle donne des résultats très satisfaisants et stables dans le temps.

Les innovations biotechnologiques ont permis de mettre en place des implants très résistant en gel de silicone cohésif améliorant ainsi leur rendu esthétique et réduisant les complications.

Cependant cette technique n’est pas la seule, dans le cas où le patient ne désire qu’une augmentation modérée il peut avoir recours à un lipofilling des fesses.

En Tunisie, lors de la première consultation le chirurgien peut orienter le patient dans son choix.

Contre-indications

En dehors des contre-indications purement médicales, tel que des problèmes hémodynamiques qui rendent impossibles l’anesthésie ou l’intervention chirurgicale.

La mise en place d’implant fessier est déconseillée dans le cas d’une ptose fessière, en effet, le résultat est très inesthétique puisque la fesse sera divisée en deux segments, le premier haut situé et rond, le deuxième bas situé et tombant, les deux séparés par un ceux.

L’idéal dans ce cas de figure est de réaliser un lifting des fesses, ce qui améliorera le galbe et le volume, et si par la suite le patient n’est toujours pas satisfait il peut avoir recours à une augmentation fessière.

Les commentaires sont fermés.