191 chirurgies esthétiques pour ressembler à Ken

191 chirurgies esthétiques pour ressembler à Ken

26/06/2015 | | chirurgie esthétique

Justin JedlicaLa chirurgie esthétique permet certes d’éliminer des disgrâces physiques pour un bien être psychologique.

Mais certaines personnes en abusent, en voulant ressembler à tout prix à une star du cinéma, ou à un personnage de fiction voir même une poupée.

L’obsession par la chirurgie esthétique peut prendre des dérives désastreuses et devenir une réelle addiction.

Il est l’un des Ken humain et il s’appelle Justin Jedlica, âgé de 34 ans, ce jeune slovaque n’a qu’une seule obsession ressembler en tout au compagnon de la fameuse poupée Barbie.

Dans son processus de transformation en Ken il a dépensé plus de 211 milles euros répartis en 191 chirurgies esthétiques, dont la dernière a eu lieu fin Mai, le but de cette intervention était de donner à son dos l’effet d’aile.

 

  1. Ressembler à Ken ou perfection obsessionnel ?

Justin Jedlica se définit comme étant un artiste, il affirme qu’il conçoit lui-même les implants, il trouve que la chirurgie esthétique est une extension de son art puisqu’il s’intéresse au dessin, et à la sculpture.

L’intervention unique en son genre a été filmée par l’émission de télé-réalité américaine Botched.

Quatre implants en forme triangulaire ont été implantés dans son dos pour donner la forme d’aile.

Jedilca avoue qu’il a encore du chemin pour ressembler à Ken mais que ce n’est pas son unique obsession, il veut aussi avoir un corps 100% synthétique.

  1. Qu’en pensent les spécialistes de la chirurgie esthétique ?

Leif Rogers, le chirurgien qui se charge d’opérer Justin explique qu’il accepte de continuer à l’opérer parce que c’est quelque chose de nouveau et qui n’a jamais été faite auparavant.

Les interventions que subit le Ken humain sont très dangereuses, l’une avait pour but de lui donner les veines de Julia Roberts, une autre risquait de le rendre aveugle, son but était d’éliminer des veines en passant par les paupières, mais Justin Jedlica n’a pas hésité à signer le consentement éclairé et il a subi l’intervention avec succès.

chirurgie esthetique

21

Les commentaires sont fermés.