La nymphoplastie en Tunisie pour corriger l'hypertrophie des petites lèvres

La nymphoplastie en Tunisie pour corriger l’hypertrophie des petites lèvres

07/04/2017 | | chirurgie esthétique

Certaines femmes peuvent souffrir des gènes physiques au niveau des parties intimes qui puissent se transformer en réelles causes de complexes et de détresse. Des petites lèvres hypertrophiques sont inesthétiques mais causent aussi des gênes fonctionnelles.

L’utilité de la réduction des petites lèvres par nymploplastie:

L’hypertrophie des petites lèvres est causée par un trouble hormonal. Ceci génère des difficultés pendant les exercices sportifs, lors des rapports sexuels et empêche de mettre certains vêtements. La taille surdimensionnée des petites lèvres s’accroit durant la grossesse, les douleurs s’accentuent et la réduction chirurgicale devient obligatoire pour obtenir une vulve harmonieuse. De là, l’intervention d’une chirurgie esthétique s’impose pour effectuer une nymphoplastie.

Comment s’effectue la chirurgie intime des petites lèvres en Tunisie?

La chirurgie esthétique intime en Tunisie exerce la nymphoplastie selon une nouvelle technique qui procure des résultats bien meilleurs que ceux de l’ancienne technique. L’opération ne dure pas plus qu’une heure et se fait, si nécessaire, sous anesthésie vigile.

L’ancienne technique de la résection longitudinale:

Afin de réduire la taille des petites lèvres, le chirurgien ampute la partie excédentaire. La cicatrice va remplacer le bord pigmenté des lèvres qui devient assez fragile au toucher et douloureux lors d’un frottement.

La nouvelle technique pratiquée en Tunisie: la résection triangulaire

Cette technique permet de réduire la taille des petites lèvres en agissant sur la longueur et l’hauteur. L’incision est perpendiculaire et se fait en triangle au niveau du sommet interne. Le bord des petites lèvres n’est plus transformé en muqueuse fragile et la cicatrisation se fait sans douleurs.

Se préparer à une chirurgie intime:

Les deux consultations avant la chirurgie sont essentielles pour réaliser des photographies médicales et examiner la partie intime. Durant cette période, il faut impérativement arrêter de fumer pour ne pas contrarier le processus de cicatrisation d’une partie si sensible. Il est aussi important d’écarter la prise d’aspirine et d’anti-inflammatoires pour ne pas risquer des hématomes. La derrière étape avant l’opération est de faire sa toilette intime en utilisant de la bétadine gynécologique.