La reconstruction mammaire

La reconstruction mammaire

10/01/2017 | | chirurgie esthétique

Le cancer du sein est une maladie qui s’est propagée considérablement ces dernières années. Enlever la tumeur par le biais d’une chirurgie qu’on appelle la mastectomie est un traitement trop connu pour ce type de cancer. Cela consiste en le fait d’enlever la totalité de la glande mammaire, de l’aréole et du mamelon ce qui provoque par la suite des dégâts psychiques énormes chez la patiente qui réalise qu’une partie de sa féminité s’en va avec l’ablation du sein. La reconstruction mammaire après une mastectomie est une solution efficace pour éviter ce malaise.

QUAND EST-CE QUE LA RECONSTRUCTION MAMMAIRE S’IMPOSE ?

L’ablation du sein ou d’une partie du sein provoque une grande inquiétude chez de nombreuses patientes de sorte qu’elles trouvent en la reconstruction mammaire la solution efficace pour corriger ce problème.
En fonction du type du cancer est possible de faire la réparation du sein immédiatement après la mastectomie c’est-à-dire au cours de la même opération qui va enlever la poitrine ou après avoir terminé le traitement du cancer.

COMMENT FAIRE?

Il existe plusieurs possibilités, différentes approches sont possibles.
Une reconstruction mammaire avec le tissu autogène, c’est-à-dire de la même personne. La peau sera extraite de l’abdomen attaché à une artère dans le muscle droit de l’abdomen et conduit à la boîte qui était vidée par la mastectomie.
Une deuxième approche utilise le muscle grand dorsal et nécessite parfois l’ajout d’une prothèse pour augmenter le volume du sein.
Avec ce deuxième procédé, cette expansion rajoutée (prothèse) est généralement remplie de gel de silicone ou de sérum physiologique pour assurer la symétrie avec l’autre sein. Dans ce même mode opératoire et dans une troisième opération chirurgicale la reconstruction de l’aréole et du mamelon il est fait.

Reconstruction du mamelon et de l’aréole

Dans toutes les procédures impliquant une mastectomie, il est nécessaire de retirer l’aréole et le mamelon. En faisant la reconstruction, la création d’autres éléments se fait par le biais des greffes de l’aréole et du mamelon.
Le choix de la reconstruction doit se faire en collaboration avec chirurgien oncologue et chirurgien plastique.

Laissez un commentaire