Bec-de-lièvre : indications opératoires

Bec-de-lièvre : indications opératoires

08/02/2016 | | chirurgie esthétique

Le bec-de-lièvre ou la fente labio-palatine est une malformation congénitale qui se manifeste par une absence de fusion du tissu embryonnaire du visage ce qui aboutit à une perte de substance de la lèvre supérieure et à une communication entre le nez et la bouche. Le bec-de-lièvre concerne un enfant sur 1000 en Europe et elle pourrait être détectée par l’échographie dès le 5ème mois.

 

Quelles sont les causes de cette malformation ?bec de lievre

Les causes ne sont pas très claires mais selon certaines études, on peut distinguer :

  • Carence en acide folique (vitamine B9) chez la mère pendant la grossesse. Solution : consommation du jaune d’œuf, du foie cuit, foie gras, des noix, de l’épinard ou même des compléments alimentaires sous prescription médicale.
  • Consommation de l’alcool et du tabac pendant la grossesse.
  • Une automédication sans avis médical
  • Origine héréditaire pour 3% des cas

Le bec-de-lièvre : Quelles indications opératoires?

Plus l’enfant soit petit, plus les facteurs de réussite de cette opération de chirurgie réparatrice se multiplient. Si on est devant une fente labiale, le chirurgien va refermer cette fente sous anesthésie générale. C’est l’intervention la plus simple et pourrait effectuée même aux bébés âgés de 3 mois. Si le cas est plus grave, c’est-à-dire dans le cas d’une fente palatine ou labio-palatine, le praticien va alors fermer le palais osseux, la lèvre supérieure et le voile. Cette intervention ne pourrait être réalisée à partir de l’âge de 1 an alors que la reconstruction définitive de la bouche se fait à l’adolescence après la croissance des traits.

Pour finir, avoir un enfant avec un bec-de-lièvre ne doit plus constituer un choc pour les parents grâce au progrès de la chirurgie réparatrice associé aux soins pluridisciplinaires. N’hésitez pas à soigner cette anomalie qui n’est pas seulement une disgrâce esthétique mais perturbe aussi l’alimentation de l’enfant, sa respiration, sa capacité de parler, etc.

Les commentaires sont fermés.