L'alternative pour augmenter le volume des seins sans chirurgie

L’alternative pour augmenter le volume des seins sans chirurgie

13/04/2017 | | chirurgie esthétique

 lipofilling mammaireCertaines femmes ont ce petit désir d’avoir des seins un peu plus volumineux, de corriger légèrement une ptôse due à la grossesse… Une augmentation assez modérée de la poitrine est possible sans prothèses et sans chirurgie compliquée. La chirurgie esthétique en Tunisie propose une autre méthode à savoir; le lipofilling mammaire.

S’assurer de la faisabilité lipofilling mammaire :

Le lipofilling des seins en Tunisie est une technique qui soumet la patiente  à certaines indications pour pouvoir bénéficier d’une augmentation de la poitrine. Le lipofilling est une méthode qui nécessite une quantité de graisse prélevée d’une autre partie du corps pour l’injecter au niveau de la poitrine. De là il faut que la patiente possède une zone donneuse et généreuse pour procurer la quantité suffisante de graisse.

L’utilité du lipofilling mammaire en Tunisie:

Il est crucial de savoir que le lipofilling mammaire ne rivalise pas la pose des implants étant donné qu’il répond modestement au besoin d’augmenter le volume des seins. Autrement dit, il faut que la patiente vise des résultats modérés et aspire à une augmentation modérée du fait qu’une bonne quantité des graisses se résorbe par l’organisme.

C’est aussi une technique très utile lors de la reconstruction mammaire après une ablation d’un sein. Le chirurgien peut additionner les injections de graisse afin de perfectionner le rendu final de la reconstruction.

Les effets secondaires de l’injection des graisses au niveau des seins:

Après un lipofilling mammaire, la patiente peut souffrir des bleus et des hématomes au niveau de la partie qui a subi la liposuccion pour aspirer les graisses. Par ailleurs il faut attendre quelques semaines pour pouvoir afficher un décolleté galbé. C’est en effet, le temps essentiel pour que les œdèmes et les bleus disparaissent et que le résultat final s’affiche.