Quelles cicatrices laissées par un lifting des cuisses ?

25/12/2015 | | chirurgie esthétique

Faire un lifting des cuisses ou une « cruroplastie », ça demande une grande réflexion avant de prendre votre décision définitive car ça va changer non seulement votre corps mais aussi votre perception de soi, le regard des gens qui vous entourent.Vous êtes parfaitement convaincues par cette intervention chirurgicale mais vous avez peur des suites opératoires et surtout des cicatrices laissées ? Dans cet article, vous aurez tous les détails sur les cicatrices que laisse un lifting des cuisses.

Les techniques utilisées dans cette intervention dépendent du cas du patient, de sa morphologie et de ses désirs. On trouve ainsi une :

lifting des cuisses

Cicatrice verticale

Ce type d’incision est utilisé dans le cas d’un excès graisseux localisé en largeur. Le chirurgien esthétique va pratiquer une incision verticale tout au long de la face interne de chaque cuisse. Dans le cas d’un excès modéré, la cicatrice va être, par la suite, discrète et cachée. Dans le cas d’une importante perte de graisse crurale, la cicatrice va être plus importante et peut atteindre le genou.

Cicatrice horizontale

Au contraire du cas précédent, cette technique est employée lorsque l’excès adipeux est situé en longueur. En effet, il s’agit d’une cicatrice discrète se cachant sous le maillot car elle commence par le pli de l’aine, passe par le pli situé entre le périnée et le haut de la face interne de la cuisse jusqu’à atteindre le pli du fessier.

Incision mixte ou cicatrice en T ou en L

Cette incision est employée lorsque les excès de graisse sont situés en longueur et en largeur c’est-à-dire des excès plus importants que les deux cas qui précèdent.

Comment avoir une cicatrisation réussie ?

Une cicatrice n’est pas éternelle. Elle s’estompe avec le temps et se fusionne avec les autres tissus cutanés. Après quelques jours de l’opération, il est tout à fait normal que la cicatrice soit rose et plus épaisse que le reste du corps qui va s’habituer peu à peu à sa présence. Sinon, pour que la cicatrice n’ait pas une couleur plus foncée que le reste du corps, il faut éviter l’exposition au soleil (rayons UV) pendant une année postopératoire, sans oublier les crèmes cicatrisantes prescrites par le chirurgien.

Les commentaires sont fermés.