Le bonheur est-il au bout du bistouri ?

01/10/2015 | | chirurgie esthétique

effets-psychologiques-de-la-chirurgie-esthetiqueLa chirurgie esthétique est actuellement le moyen le plus efficace pour lutter activent contre les signes du vieillissement cellulaire en éradiquant les poches, les rides et les sillons qui se creusent au niveau de la peau.

Néanmoins, cette branche de la médecine n’a toujours pas perdu la fonction qui a fait sa notoriété et donc elle joue un rôle important dans l’élimination des disgrâces physiques.

Avec le temps, une nouvelle composante s’est ajoutée à la chirurgie esthétique, c’est son impact psychologique.

En effet, la prise en charge psychologique est une obligation avant toute chirurgie esthétique permettant d’identifier les raisons qui poussent les gens à réaliser une opération mais aussi de détecter leurs attentes et ainsi mieux adapter les techniques opératoires pour un résultat satisfaisant d’où un meilleur impact sur leur psychologie.

Quels sont les effets psychologiques de la chirurgie esthétique ?

On a toujours constaté une reprise de confiance en soi chez les personnes qui ont eu recours à la chirurgie esthétique.

D’ailleurs, une intervention de liposuccion ou le traitement des oreilles décollées par otoplastie sont à l’origine d’une meilleure insertion sociale.

Prouver l’existence de ces effets psychologiques a poussé plusieurs chercheurs à réaliser des études afin d’étudier et de quantifier le bénéfice psychologique d’une chirurgie esthétique.

Etude de la Ruhr-Universität Bochum

Le docteur Jürgen Margraf professeur de psychologie clinique et psychothérapie à la RUB, ainsi que des chercheurs de l’université de Bâle ont étudié les répercussions psychologique de la chirurgie esthétique sur 544 patients.

Dans un premier temps, les chercheurs ont identifié les objectifs des patients ainsi que leur degré d’exigence.

Dans un second temps, après l’intervention, les chercheurs évaluent le degré de satisfaction des patients et s’ils se sentent « différents » ou « mieux ».

Conclusions de l’étude

Les chercheurs ont constaté que l’envie de réaliser une chirurgie esthétique était plus fréquente chez des femmes jeunes et qui ont des revenus supérieurs à la moyenne.

Ainsi, d’après cette étude les femmes représentent 87% des personnes désirant recourir à la chirurgie esthétique.

L’étude montre que, majoritairement, la demande des patients est raisonnable et que la plupart des personnes opérées ne pensaient pas que la chirurgie esthétique va résoudre tous leurs problèmes.

D’ailleurs seuls 12% des patients interrogés avaient des attentes irréalistes de l’intervention.

Les attentes les plus fréquentes sont :

  • Se sentir mieux
  • Eliminer quelques disgrâces
  • Améliorer sa confiance en soi

Plusieurs évaluations ont été réalisées au bout de trois, six et douze mois en postopératoire.

La majorité affirme se sentir mieux dans leur tête et dans leur peau, moins anxieux, et surtout ils affirment avoir plus confiance en eux.

D’un point de vue esthétique, ils jugent que la zone opérée et tout leur corps sont plus attirants.

On conclue donc que la chirurgie esthétique a un bénéfice psychologique assez important.

 

Les commentaires sont fermés.